La 5G à Madagascar ouvre la voie à la prospérité socio-économique
11-08-2021 08:23:00 | by: | hits: 4069 | Tags:

  Read this article here in English

La collaboration entre Telma Madagascar et Ericsson pour le lancement de la 5G commerciale en 2020 a été un tournant décisif pour le progrès technologique non seulement sur l'île de l'océan Indien, mais aussi en Afrique. La date du 26 Juin 2020 a plébiscité Telma parmi les premiers opérateurs en Afrique à lancer commercialement la 5G, prouvant, une fois de plus, que Telma est l'un des pionniers des technologies de l'information et de la communication (TIC) en Afrique. Le précédent créé en favorisant les partenariats entre Ericsson et les fournisseurs de services de télécommunications comme Telma Madagascar a des implications cruciales pour la transformation numérique qui propulsera l'économie de l'Afrique.

Dans la 20e édition du rapport Ericsson sur la mobilité (Ericsson Mobility Report), proposant les meilleures projections et analyses des dernières tendances du secteur de la téléphonie mobile, les perspectives de la connectivité en Afrique subsaharienne sont brillantes. Selon le rapport, les abonnements mobiles continueront de croître jusqu'en 2026 et, au premier trimestre de 2021, plus de 20 % des nouveaux abonnements nets mondiaux ont été enregistrés en Afrique, l'Afrique du Sud se classant au troisième rang mondial en termes d'ajouts nets. Les abonnements au haut débit mobile en Afrique subsaharienne devraient croître jusqu'en 2026, pour atteindre 76 % des abonnements mobiles. Et les abonnements 5G et 4G continueront de croître au cours des six prochaines années, la 5G atteignant 7 % en Afrique subsaharienne d'ici 2026.

La 5G et la croissance du nombre d'abonnements au haut débit mobile sur le continent reposent sur un certain nombre de moteurs, notamment une population jeune et en croissance avec des compétences numériques accrues et des smartphones plus abordables. Comme cette tendance se poursuit, il sera impératif pour les secteurs public et privé en Afrique de nourrir l'opportunité et de transformer les économies avec l'infrastructure et les compétences qui soutiennent la croissance des technologies numériques telles que la 5G.

L'engagement d'Ericsson en Afrique et ses collaborations avec des entreprises comme Telma Madagascar s’inscrit dans l'ambition de soutenir l'accélération de la numérisation de l'Afrique. Ericsson travaille d'ailleurs conjointement avec un ensemble de parties prenantes sur le continent pour permettre Africa in Motion

Africa in Motion est la mission d'Ericsson en faveur d'une Afrique durable et connectée. Ericsson connecte l'Afrique depuis plus de 100 ans et a bâti les réseaux sans fil de chaque génération - des tout premiers réseaux 1G aux premiers réseaux 5G avancés. Notre promesse et notre engagement envers l'Afrique sont de toujours soutenir un monde où la numérisation transforme l'écosystème, permettant une croissance durable, un développement économique et créant des opportunités pour tous.

Nous pensons que les TIC sont le catalyseur de la transformation numérique, les réseaux mobiles étant l'ingrédient crucial pour accroître la compétitivité économique de l'Afrique sur la scène mondiale. Alors que les infrastructures et les transactions numériques ont de plus en plus d'impact sur le développement des sociétés et des économies africaines, un accès haut débit abordable et une connectivité 5G devront être étendus à plus d'un milliard d'individus pour combler la "fracture numérique" et leur permettre de récolter les bénéfices de l'économie numérique.

La lutte contre la fracture numérique, la construction continue d'une infrastructure TIC robuste, la promotion de la durabilité, de l'innovation, de l'éducation et de l'esprit d'entreprise seront essentielles pour maximiser le rôle de la technologie dans le renforcement de la résilience et de la croissance inclusive en Afrique. En y parvenant, l'Afrique connaîtra un changement de paradigme à tous les niveaux, avec de nouvelles solutions comme la e-santé, l'e-gouvernement et l'e-éducation ; la société africaine se muera en un continent beaucoup plus avancé sur le plan économique. Cependant, ce type de collaboration entre les différentes parties prenantes de l'écosystème devient plus important que jamais pour réaliser cette vision.

Ainsi, notre engagement envers l'Afrique et Madagascar se traduit par une collaboration et un travail continus avec l'Union Africaine des Télécommunications (UAT). Ericsson est convaincu que le spectre radioélectrique est une composante vitale des ambitions affichées. En avril dernier, notre travail avec l'UAT a débouché sur la publication d'une série de recommandations visant à permettre aux gouvernements et aux régulateurs de toute l'Afrique d'accélérer le développement des technologies de l'information et des communications (TIC) et de la connectivité de nouvelle génération.

Qu'il s'agisse de l'attribution du spectre radioélectrique en temps voulu, de manière prévisible et rentable, afin de soutenir la fourniture de services TIC abordables et de haute qualité et de stimuler les initiatives en matière de technologies intelligentes, de l'octroi de licences respectant la neutralité technologique et permettant les innovations en matière de services, ou encore des pays permettant le partage du spectre en donnant aux titulaires de licences le droit de partager volontairement le spectre par des moyens tels que les accords d'échange et d'itinérance nationale, ces recommandations et notre travail avec l'UAT ont pour but de contribuer à propulser l'Afrique vers ses plans pour un avenir innovant et numérisé.

Chez Ericsson et Telma Madagascar, nous sommes convaincus que la connectivité mobile à haut débit telle que la 5G contribuera à fournir une plateforme stable pour l'innovation et la croissance économique, en particulier si l'on tient compte de tout le potentiel qui reste inexploité en déverrouillant les écosystèmes et en numérisant un large éventail de marchés verticaux tels que le secteur de la santé, l'énergie et les services publics, les transports et l'agriculture.

Évidemment, la pandémie de COVID-19 a mis en lumière la transformation. Des fournisseurs de services de communication (FSC) tels que Telma Madagascar ont été à l'avant-garde de la mise en œuvre et de l'adoption de la 5G. Conjugué au nombre croissant d'entreprises qui se numérisent, nous observons que de nombreux services sont désormais possibles grâce à une nouvelle vague de technologies logicielles à forte densité de communication.

Les réseaux peuvent désormais offrir l'agilité que les entreprises convoitent pour permettre l'introduction de nouveaux services et de capacités plus rapides et plus économiques. Les réseaux peuvent à présent servir les entreprises ainsi que les dispositifs et les capteurs répartis en périphérie (Edge) qui interconnectent et distribuent la capacité de calcul et de stockage sur le réseau dans l'internet des objets.

Les enseignements tirés de l'introduction de la 4G indiquent que les premiers adoptants de la technologie 5G sont susceptibles de bénéficier d'un leadership industriel comme ce fut le cas pour les premiers adoptants de la 4G. L'investissement dans l'infrastructure 5G constitue une opportunité extraordinaire pour les gouvernements en Afrique et nous pensons qu'ils auront un impact massif sur les économies. Les avantages des investissements dans la 5G seront ressentis à la fois par la main-d'œuvre d'aujourd'hui et par celle de demain, car nous estimons que d'ici 2030, les deux tiers de la main-d'œuvre mondiale utilisera la plateforme 5G.

Des partenariats comme celui d'Ericsson et de Telma Madagascar continueront à sensibiliser les gouvernements, les grandes organisations, les PME aux avantages sociétaux et économiques de la plateforme numérique et plus particulièrement de la 5G. La 5G a été conçue pour l'innovation, la transformation et la croissance économique et le temps est désormais venu.

www.ericsson.com