Le Commonwealth a admis le Gabon et le Togo
27-06-2022 14:08:18 | by: Marlene Mutimawase | hits: 1121 | Tags:

Le Commonwealth a admis le Gabon et le Togo comme ses 55ème et 56ème membres respectivement. Les deux pays sont d'anciennes colonies françaises.

Les dirigeants ont accepté les candidatures des deux pays d'Afrique de l'Ouest lors de la séance de clôture de la réunion des chefs de gouvernement du Commonwealth à Kigali, au Rwanda. Cette décision fait suite aux manifestations d'intérêt officielles du Gabon et du Togo et à la consultation des pays membres.

Le Rwanda a été le dernier pays à rejoindre le Commonwealth, en 2009.

Saluant l'annonce, le Secrétaire général du Commonwealth, The Rt Hon Patricia Scotland, QC, a déclaré :

"Le Commonwealth, qui a commencé avec huit nations en 1949, compte aujourd'hui 56 pays. Notre croissance continue, qui dépasse le cadre de notre histoire, reflète les avantages de l'adhésion au Commonwealth et la force de notre association. Je suis ravi de voir ces pays dynamiques rejoindre la famille du Commonwealth et se consacrer aux valeurs et aux aspirations de notre Charte."

Le Gabon est un pays peu peuplé de deux millions d'habitants, bordé par le Cameroun - également membre du Commonwealth -, la Guinée équatoriale et la République du Congo.

Le Togo est bordé par le Ghana - membre du Commonwealth -, le Bénin et le Burkina Faso. Sa population est d'environ 7,8 millions d'habitants.

Aucun des deux pays n'a d'association historique avec le Commonwealth, les deux ayant obtenu leur indépendance de la France dans les années 1960.

Les critères d'éligibilité pour l'adhésion au Commonwealth stipulent, entre autres, qu'un pays candidat doit démontrer son engagement envers la démocratie et les processus démocratiques, y compris des élections libres et équitables et des corps législatifs représentatifs ; l'État de droit et l'indépendance du pouvoir judiciaire ; la bonne gouvernance, y compris une fonction publique bien formée et des comptes publics transparents ; et la protection des droits de l'homme, la liberté d'expression et l'égalité des chances.

www.thecommonwealth.org