African Business Roundtable, Nigeria organisent un forum qui permet de récolter plus de $2 milliards d'investissements au Nigeria.
08-12-2022 12:38:00 | by: Marlene Mutimawase | hits: 7876 | Tags:

 Read this article here in English

L'African Business Roundtable, en partenariat avec le gouvernement fédéral du Nigeria, a organisé le Forum international de partenariat du Nigeria à New York, en marge de l'Assemblée générale des Nations unies. Le président Muhammadu Buhari a participé à ce programme très suivi qui s'est déroulé le 22 septembre à l'hôtel St. Regis New York, à New York.

Le thème du programme "Renforcer les partenariats économiques internationaux pour le Nigeria dans un monde Post-COVID" reflète l'urgence de lancer des mesures concrètes pour accélérer l'afflux de capitaux internationaux au Nigeria, en particulier face aux défis redoutables d'un monde post-COVID et au ralentissement imminent de l'économie mondiale.

Le Forum pour le partenariat économique avec le Nigeria a réussi à réunir une crème de dirigeants internationaux, de décideurs politiques, d'entrepreneurs et de faiseurs d'opinion du monde entier pour discuter de mesures concrètes et de voies efficaces pour accroître de manière significative les partenariats de développement, donner accès au marché et augmenter les investissements internationaux dans les secteurs clés de l'économie nigériane.

Il s'agissait en effet du plus grand rassemblement mondial de dirigeants se réunissant au plus haut niveau pour dessiner l'avenir du paysage économique, politique et sécuritaire international, explorer les opportunités commerciales, définir les priorités et forger des partenariats d'investissement internationaux avec le Nigeria.

Réalisations de l'événement 

L'un des éléments clés du Forum de partenariat économique international du Nigeria a été l'obtention de partenariats et d'engagements de la part des membres de la communauté internationale des affaires et du développement. Les annonces suivantes ont été faites lors du forum:

-La société française aDryada, qui développe et exploite des projets de carbone dans le domaine de la biodiversité, a annoncé qu'elle avait réservé 100 millions de dollars pour le Nigeria. Le fondateur et PDG d'aDryada, Fabio Ferrari, a fait une présentation sur le changement climatique et sur les priorités et les opportunités pour le Nigeria. Lors de la plénière de clôture, il a annoncé que le budget de 100 millions de dollars était destiné à financer des projets de biodiversité au Nigeria. M. Ferrari a ensuite rencontré l'honorable ministre de l'environnement et a depuis eu des réunions de suivi avec les gouvernements des États de Lagos et d'Ondo. Si tous les projets envisagés vont de l'avant, il est possible que le montant de 100 millions de dollars soit dépassé.

-Le directeur général du groupe Airtel Africa, Segun Ogunsanya, s'est exprimé sur le thème "Technologie pour le développement - Prochaines étapes de la transformation de l'économie numérique du Nigeria". M. Ogunsanya a évoqué l'ambition d'Airtel de favoriser l'inclusion numérique et financière et l'accès à l'éducation pour les personnes et les communautés à travers l'Afrique grâce à la fourniture de données et de services mobiles. À cette fin, au cours de la séance plénière de clôture, M. Ogunsanya a annoncé officiellement la promesse de 60 millions de dollars d'Airtel. Cette somme sera utilisée pour assurer l'alphabétisation numérique des écoliers au Nigeria et sur le continent.

-NNPC Limited a été un fervent supporter du programme NIEPF. Elle a installé un stand dans le foyer en face du hall principal pour que les investisseurs puissent mieux comprendre la nouvelle structure de la NNPC. Le directeur général du groupe NNPC, Mele Kyari, a participé à la première session plénière ainsi qu'à un panel sur le thème "Nigeria's Oil and Gas - Reforms, Results and the Road Ahead". Cette session a été très suivie. La NNPC était bien représentée par le directeur général du groupe et le président de la NNPC, le sénateur Marjory Okadigbo, ainsi que par des membres clés de sa direction. Au cours de la session plénière de l'après-midi, la NNPC a pu signer un accord avec Honeywell UOP d'une valeur de plus de 400 millions de dollars pour la construction d'une raffinerie dans le delta du Niger.

-L'annonce la plus importante de la journée est venue de Sun Africa Ltd, un consortium basé aux États-Unis. Au cours de la session plénière de l'après-midi, Sun Africa a signé un protocole d'accord initial avec le ministre des Finances, du Budget et de la Planification nationale dans le cadre de son projet d'investissement de 1,5 milliard de dollars dans cinq centrales de stockage solaire au Nigeria. Ce projet a été bien accueilli et des progrès significatifs ont été réalisés pour le faire avancer après le forum. 

-Le programme a mis l'accent sur le Nigeria et a façonné l'agenda économique international au plus haut niveau, à un moment où les dirigeants du monde entier étaient réunis à New York pour l'Assemblée générale annuelle des Nations Unies.

www.abrnetwork.org

À propos de l'African Business Roundtable

La Groupe de la Banque africaine de développement  a créé l'African Business Roundtable en 1990. L'African Business Roundtable est la principale association d'entreprises et de chefs d'entreprise à l'échelle du continent Africain. Organisation indépendante, non partisane et à but non lucratif financée par le secteur privé, L'African Business Roundtable est une ONG dotée du statut consultatif spécial auprès du Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC) et est la seule organisation représentant le secteur privé Africain au sein de ÉCOSOC.

Lire aussi sur l'organisation African Business Roundtable:

L'African Business Roundtable accueille de nouveaux membres dans son organisation

[Chronique] Goodie M. Ibru: Ce que l'AfCFTA apporte à l'Afrique

Forum de l'African Business Roundtable: Que peuvent faire les gouvernements Africains pour renforcer le secteur privé du continent?

African Business Roundtable et Afreximbank concluent deuxième webinaire de la série sur la préparation des projets

L'ABR stimule la création de richesse et un changement durable dans l'économie privée Africaine