SFI engage 13 millions $ pour financer l’expansion de Sodigaz
20-06-2022 10:17:00 | by: Marlene Mutimawase | hits: 1383 | Tags:

Afin de promouvoir l'accès à des sources d'énergie plus fiables et propres au Burkina Faso, notamment dans les zones rurales, IFC a annoncé aujourd'hui un financement en francs CFA en faveur de Sodigaz, une société leader dans le pays dans la distribution d'énergie.

L'appui d'IFC aidera Sodigaz à accroître la distribution de gaz de pétrole liquéfié (GPL) pour les ménages ruraux mal desservis et permettra également d'alimenter en énergie solaire 1 000 logements sociaux qui seront construits à proximité de Ouagadougou. Le partenariat conclu entre IFC et Sodigaz vise à améliorer la santé de la population et à promouvoir la transition énergétique du pays.

Le financement de 12,4 millions d'euros comprend un prêt en francs CFA équivalant à un montant maximum de 8,4 millions d'euros effectué par IFC pour son propre compte ainsi qu'un prêt parallèle mobilisé auprès d'une banque commerciale partenaire d'un montant en francs CFA équivalant à 4 millions d'euros. Cet investissement soutiendra l'expansion du réseau de distribution de GPL de Sodigaz dans les zones rurales et urbaines ainsi que la construction d'une centrale solaire d'une puissance maximale de 1,54 mégawatt-crête (MWc).

Seulement 20 % environ de la population du Burkina Faso est raccordée au réseau (environ 65 % dans les zones urbaines et moins de 5 % dans les zones rurales), ce qui freine le développement économique et social du pays et force la majorité des 21 millions d'habitants à utiliser du bois et du charbon de bois pour la cuisson des aliments. Grâce à l'amélioration de l'approvisionnement en gaz et en énergie solaire, les ménages auront accès à des sources d'énergie plus fiables et propres. 

« Cet accompagnement financier d'IFC renforcera les capacités d'investissement de Sodigaz pour la réalisation de projets structurants afin d'accroitre son efficience opérationnelle, de développer l'accès des ménages au GPL et d'offrir de meilleures solutions d'électrification solaire dans les nouvelles zones de promotion immobilière », a expliqué Lala Bolly, directrice générale de Sodigaz.

« Renforcer l'accès à des solutions énergétiques propres pour soutenir la croissance et améliorer la santé des populations est une priorité pour IFC », a déclaré Olivier Buyoya, responsable pays d'IFC pour le Burkina Faso. « IFC est fière d'aider un champion local à réaliser son ambition de promouvoir l'approvisionnement en énergies plus propres au Burkina Faso à travers des investissements dans des énergies renouvelables et en réduisant l'utilisation de combustibles solides au profit du GPL moins polluant. »

L'investissement d'IFC bénéficie d'un appui du mécanisme de financement en monnaie locale (LCF) du Guichet de promotion du secteur privé (PSW) de l'Association internationale de développement (IDA) sous forme de garanties et de swaps de devises. Ce mécanisme permet de fournir des financements à long terme en francs CFA qui, sans cela, ne seraient pas facilement disponibles sur le marché local.

Le financement annoncé aujourd'hui s'inscrit dans la continuité du partenariat entre IFC et Sodigaz, qui a débuté en septembre 2021 et dans le cadre duquel IFC fournit des services-conseils à la société dans trois domaines principaux : la conception de modèles de distribution et de chaînes de valeur pour développer des énergies propres, l'amélioration de l'efficacité des opérations et la gestion financière.

Au cours des trois prochaines années, IFC entend accroître ses investissements au Sahel, y compris en mobilisant des ressources auprès d'autres investisseurs, dans des secteurs essentiels pour la croissance et le progrès social, tels que les infrastructures, l'énergie verte, l'agro-industrie, le développement de chaînes de valeur et l'inclusion financière.

La Société financière internationale (IFC), membre du Groupe de la Banque mondiale, est la principale institution de développement axée sur le secteur privé dans les marchés émergents. Elle est active dans plus de 100 pays et consacre son capital, ses compétences et son influence à la création de marchés et de débouchés dans les pays en développement.

Au cours de l'exercice 2021, IFC a engagé un montant record de 31,5 milliards de dollars au profit de sociétés privées et d'institutions financières dans des pays en développement, mobilisant ainsi les capacités du secteur privé pour mettre fin à l'extrême pauvreté et promouvoir une prospérité partagée dans des économies aux prises avec les conséquences de la pandémie de COVID-19.

www.ifc.org