Le président de la Côte d'Ivoire Alassane Ouattara rencontre le PDG d'Eni Claudio Descalzi
12-09-2022 11:12:00 | by: Marlene Mutimawase | hits: 4885 | Tags:

Le Président de la Côte d'Ivoire Alassane Ouattara a rencontré à Abidjan l'administrateur délégué d'Eni, Claudio Descalzi, pour discuter de l'avancement des activités de la société dans le pays, des projets futurs et des domaines d'intérêt commun et de collaboration. Le Secrétaire Général de la Présidence Abdourahmane Cissé et le Ministre des Mines, du Pétrole et de l'Energie, Mamadou Sangafowa-Coulibaly, étaient également présents à la réunion.

M. Descalzi a illustré le développement en cours de Baleine, la découverte géante d'hydrocarbures d'Eni qui sera le premier développement Net-Zero (Scope 1 et Scope 2) en Afrique. Les résultats positifs du puits Baleine E1X récemment foré confirment l'extension de la découverte dans le bloc adjacent (CI-802, Eni opérateur, Petroci 10%), augmentant les volumes d'hydrocarbures en place à 2,5 milliards de barils de pétrole et 3,3 trillions de pieds cubes (TCF) de gaz associé, soit une croissance d'environ 25%,

Le test de production réalisé sur le puits a confirmé un potentiel de production d'au moins 12 000 bbl/d de pétrole. Il permet également d'optimiser les phases ultérieures de développement du réservoir, par la mise en œuvre d'une seconde phase actuellement à l'étude, et de porter le niveau de production à environ 150 mille barils de pétrole/jour et 200 millions de pieds cubes de gaz/jour dans le développement final de la découverte.

La première huile de la première phase de Baleine est confirmée au premier semestre 2023, soit 18 mois seulement après la découverte.

M. Ouattara et M. Descalzi ont également discuté de plusieurs initiatives en cours qu'Eni déploie pour compenser les émissions du champ de Baleine. Il s'agit notamment d'un vaste programme de distribution de fourneaux améliorés - fabriqués dans le pays, avec un impact économique local direct - qui a débuté en juin 2022 et touchera 400 000 bénéficiaires, et de projets de conservation, de restauration et de gestion des forêts et des savanes, dans le cadre de REDD+.

Ces projets sont actuellement en cours de définition sur une superficie de 377 000 ha, suite à l'accord signé avec le ministère des Eaux et Forêts. Tous les projets de compensation des émissions de carbone sont conçus et développés de manière à produire des effets positifs importants sur le plan environnemental, social et économique pour les communautés locales.

M. Descalzi a informé le président sur le contenu local et les initiatives de renforcement des capacités en cours pour former du personnel hautement qualifié et favoriser le transfert de connaissances et de technologies, dans le cadre du protocole d'accord signé en décembre 2021. L'initiative concernera 400 cadres et techniciens.

Enfin, les parties ont convenu de définir des initiatives conjointes sur la chaîne agro-industrielle, à des fins de bioraffinage.

Eni opère en Côte d'Ivoire à travers sa filiale Eni Côte d'Ivoire Limited depuis 2015. En plus des blocs CI-101 et CI-802, sur lesquels s'étend le champ de Baleine, Eni possède des intérêts dans cinq autres blocs en eaux profondes ivoiriennes : CI-205, CI-501, CI-504, CI-401 et CI-801, tous avec le même partenaire Petroci Holding. Ces récentes activités d'exploration marquent le retour de la société dans le pays ; Eni avait été active dans les secteurs amont et aval de la Côte d'Ivoire dans les années 1960 et 1980.

www.eni.com