ECP annonce le lancement du nouveau Africa Energy Series
24-08-2021 08:48:43 | by: Pascaline Icyizere | hits: 698 | Tags:

Energy Capital Power (ECP) produira and publiera le tout premier rapport spécifique au secteur énergétique de la République du Congo ; Les rapports et documentaires d’Africa Energy Series sont les plus complets sur les secteurs énergétiques établis ou émergents d’Afrique ; Le rapport sortira au premier trimestre 2022 ; Cette annonce vient alors que S.E. Mohammed Barkindo, secrétaire générale de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) ainsi que S.E. Bruno Jean-Richard itoua, Ministre des hydrocarbures, se rencontrent à Brazzaville, en République du Congo pour une visite d’état historique de l’OPEP.

Energy Capital & Power (ECP) lancera le tout premier rapport spécifique au secteur énergétique du Congo-Brazzaville, Africa Energy Series (AES): Congo-Brazzaville 2022, qui présentera la stratégie de relance économique du pays après la pandémie Covid-19 ainsi que les plans ambitieux pour le développement de son industrie des hydrocarbures, y compris le développement du gaz naturel, la gouvernance environnementale et sociale et la transition énergétique. Le rapport sortira au premier trimestre 2022.

Les rapports et documentaires d’Africa Energy Series sont les guides les plus complets sur le secteur énergétique des marchés établis et émergents en Afrique. AES : Congo-Brazzaville 2022 abordera les progrès réalisés du pays pour sécuriser et développer sa production pétrolière ainsi que les industries associées dans le secteur en aval. Il mettra également en évidence les principaux acteurs de l'espace pétrolier du pays, tout en se concentrant sur les investissements et la croissance de l'industrie pétrolière et gazière.

L'annonce coïncide avec le début d’une visite historique de trois jours du 23 au 25 août  par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et la African Energy Chamber (AEC) en République du Congo dirigée par S.E. Mohammed Barkindo, secrétaire général de l'OPEP, qui vise à renforcer le potentiel du secteur des hydrocarbures du pays, à encourager les investissements et les partenariats avec les acteurs internationaux et à répondre à des problèmes de longue date tels que la précarité énergétique ou le changement climatique.

Dès son arrivée, le secrétaire général a été chaleureusement reçu par S.E. Bruno Jean Richard Itoua, ministre des hydrocarbures et tous deux ont exprimé un vif enthousiasme pour la reprise des relations fructueuses entre l'OPEP et la République du Congo. « Au sein de l'OPEP, nous sommes très confiants que sous l'excellent leadership du ministre des hydrocarbures, nous tournerons une nouvelle page entre les relations de l'OPEP et de la République du Congo », a déclaré le secrétaire général. Il a ajouté qu'il ne s'agissait pas seulement d'une visite mais d'un retour aux sources. Le secrétaire général doit rencontrer S.E. le président Denis Sassou-Nguesso ainsi que S.E. le Premier ministre Anatole Collinet Makosso. Mardi, l'OPEP et des délégations ministérielles se rendront à Pointe-Noire pour visiter une plate-forme pétrolière et rencontrer les représentants des compagnies pétrolières.

En tant que membre récent de l'OPEP et troisième producteur de pétrole brut d'Afrique subsaharienne, le Congo a ces dernières années indiqué une volonté de changement de politique et a opté pour une approche plus active dans le renforcement des ses capacités d’exploration et de production de pétrole et de gaz en prenant une place d’importance parmi les pays producteurs de pétrole et en s’alignant à leurs stratégies.

Les efforts visant à stimuler le secteur pétrolier et gazier congolais comprennent également deux appels d'offres pour la production d'hydrocarbures avec 28 blocs soumissionnés entre 2015 et 2018-19. Les compagnies pétrolières internationales ayant obtenu des licences incluent Total, Perenco, Lukoil et Eni, la première compagnie pétrolière en Afrique. Par ailleurs, dans le but d'augmenter ses capacités de raffinage, le pays a signé un accord avec Beijing Fortune Dingsheng Investment Compagny Limited pour construire une raffinerie en deux phases à Pointe-Noire, dont l'ouverture est prévue en 2023. Avec des réserves estimées à 2,9 milliards de barils et une volonté d'augmenter sa production pétrolière quotidienne estimée actuellement à 336.000 b/j, le gouvernement a fait preuve avec ces partenariats d'une détermination renouvelée.

ECP accueille avec enthousiasme la visite de l'OPEP et la détermination du gouvernement congolais à propulser son secteur pétrolier et gazier vers de nouveaux sommets. Nous accompagnons ces efforts avec le lancement du premier rapport spécifique au secteur de l'énergie, Africa Energy Series the Republic of Congo 2022 et sommes ravis de présenter les réalisations et les efforts futurs du pays », a déclaré João Gaspar Marques, directeur de la conférence internationale d'ECP.

EnergyCapitalPower.com