USA annoncent 2 milliards $ d'investissements pour le Togo et plusieurs autres pays africains
11-08-2022 13:07:00 | by: Marlene Mutimawase | hits: 2000 | Tags:

Le Togo et plusieurs pays d’Afrique subsaharienne vont bénéficier d’un financement américain, dans le cadre d'un programme de renforcement de la démocratie sur le continent. La facilité, qui représente un investissement de 2 milliards $ sur dix ans, a été annoncée par le Secrétaire d’Etat américain, Antony Blinken, en début de semaine (lundi 8 août), lors de son discours d’allocution, pendant sa visite en Afrique du Sud.

Ces fonds seront déployés dans le cadre du « Global Fragility Act », un mécanisme du département d’Etat qui vise à favoriser des « sociétés plus pacifiques, plus inclusives et plus résilientes dans des endroits où les conditions sont propices aux conflits ».

Plus concrètement, le programme prévoit que les USA apportent leur aide dans des domaines précis qu’ils auront identifiés. Cette stratégie américaine s’appuie sur « des décennies de leçons apprises en matière de prévention des conflits, comme le fait de cultiver de bonnes relations entre les dirigeants communautaires, les responsables gouvernementaux et les forces de sécurité, qui sont essentielles pour désamorcer les tensions avant qu'elles ne dégénèrent en violence, et de renforcer la résilience face aux effets déstabilisants du changement climatique, comme des sécheresses plus fréquentes et plus graves », d’après le Secrétaire d’Etat américain.

Au Togo, la diplomatie de l’administration Biden, représentée par l’ambassadeure Fitzsimmons, se positionne aussi de plus en plus sur le terrain du renforcement de la sécurité, dans un contexte de terrorisme grandissant, au Sahel et dans le Golfe de Guinée. Le Togo va ainsi coopérer avec l’Oncle Sam, sur une mission pluriannuelle de prévention des conflits en Afrique.

Hormis le Togo en Afrique de l’Ouest, on retrouve notamment le Bénin, la Côte d'Ivoire, le Ghana, et la Guinée, parmi les bénéficiaires annoncés.

Par ailleurs, un sommet USA-Afrique s'annonce en décembre prochain, autour des questions de coopération sur plusieurs sujets entre Washington et ses partenaires africains, tels que la sécurité alimentaire en plein conflit russo-ukrainien et le changement climatique. Ceci intervient aussi à un moment où des puissances concurrentes à l'Oncle Sam comme la Russie, font un appel du pied au continent africain, sur le terrain économique et diplomatique.

www.whitehouse.gov