Banque Mondiale prête 265 milliards de FCFA au Cameroun
03-11-2022 12:34:00 | by: Marlene Mutimawase | hits: 2457 | Tags:

Le ministre en charge de l’Économie, Alamine Ousmane Mey et le directeur pays de la Banque mondiale au Cameroun, Abdoulaye Seck, ont procédé à la signature des trois accords de financement d’un montant global de 265 milliards de FCFA.

Dans le détail, le premier accord vise le financement du Projet d’aménagement et de valorisation des investissements de la vallée du Logone (Viva Logone) d’un montant de 172,9 millions d’euros soit environ 113,4 milliards de FCFA. Ce projet a pour objectif le développement et la promotion des services d’irrigation et de drainage durables, l’amélioration et la production agricole dans les zones irriguées du Logone.

Ce qui permettra, entre autres, de soutenir la sécurité hydrique régionale et la gouvernance des ressources en eau, la production agricole et agroalimentaire et la mise en œuvre d’un plan de restructuration de la Société d’expansion et de modernisation de la riziculture de Yagoua (Semry). À terme, 12 210 ha de périmètres irrigués seront aménagés dans la vallée du Logone, permettant de rehausser la production annuelle du riz de 50 000 à 115 000 tonnes.

La seconde convention concerne le Projet d’urgence de lutte contre la crise alimentaire (Pulcca) pour un coût estimé à 90,2 millions d’euros soit environ 59,17 milliards de FCFA. Le Pulcca a pour objectif principal l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle et l’accroissement de la résilience climatique des ménages et producteurs ciblés. Ce projet ambitionne de fournir une aide alimentaire et nutritionnelle à 256 000 personnes extrêmement vulnérables et de soutenir 159 000 agriculteurs pour une productivité plus élevée et une forte résilience climatique dans les régions du Nord, de l’Extrême-Nord, du Nord-Ouest, du Sud-Ouest, de l’Adamaoua et de l’Est.

La dernière convention est relative au Projet filets sociaux adaptatifs et inclusion économique pour une valeur de 141,4 millions d’euros soit environ 92,8 milliards de FCFA. L’objectif est d’étendre la couverture et la capacité de réponse aux chocs du système de filets sociaux s’adressant aux ménages pauvres, accroitre l’accès aux opportunités génératrices de revenus et le soutien à l’entrepreneuriat chez les jeunes des zones urbaines.

Dans cet esprit, ledit projet s’appuiera sur le projet filets sociaux en cours afin de mettre en place un système de protection sociale plus complet, mieux à même de répondre aux chocs et de promouvoir l’inclusion économique, avec un accent particulier sur les jeunes vulnérables et déplacés.

Dans son allocution de circonstance, le ministre de l’Économie a indiqué qu’avec ces trois conventions, le portefeuille des projets financés par la Banque mondiale s’établit désormais à 20 projets et le montant total des concours financiers s’élève à 2710 millions de dollars US, soit 1 789 milliards de FCFA.

« Ces chiffres éloquents témoignent, à n’en point douter, de l’intérêt que la Banque Mondiale accorde au développement du Cameroun eu égard à ce que l’ensemble des projets susmentionnés concourent résolument à la mise en œuvre de la SND30 [Stratégie nationale de développement en 2030] et correspondent comme réponses aux défis que nous impose la conjoncture actuelle », a déclaré Alamine Ousmane Mey.

www.worldbank.org