L'AfDB accorde un don de $400 000 pour moderniser le marché financier de l’Union monétaire ouest-africaine
02-03-2022 10:24:00 | by: | hits: 4093 | Tags:

La Banque africaine de développement a signé, lundi à Abidjan, avec le Dépositaire central/Banque de règlement de l’Union monétaire ouest-africaine (UMOA), un protocole d’accord de don d’un montant de 400 000 dollars américains pour moderniser l’infrastructure du marché financier régional.

« La Banque africaine de développement est un partenaire clé du développement du marché financier régional de l’Union monétaire ouest-africaine, a déclaré Marie-Laure Akin-Olugbade, directrice générale pour la région Afrique de l’Ouest du Groupe de la Banque africaine de développement. Après avoir déjà soutenu le Conseil régional de l'épargne publique et des marchés financiers, la Bourse régionale des valeurs mobilières, et l’Agence UMOA-Titres, nous nous réjouissons de continuer à accompagner le développement du marché avec ce premier partenariat avec le Dépositaire central/Banque de règlement ».

Le don proviendra du Fonds fiduciaire pour le développement des marchés des capitaux, un fonds multi-donateurs, administré par la Banque africaine de développement. Il permettra la création et l'opérationnalisation d'une plateforme numérique pour automatiser la gestion des opérations d’appel public à l’épargne pour le marché financier régional.

La plateforme numérique sera hébergée par le Dépositaire central/Banque de règlement de l’Union monétaire ouest-africaine, acteur indépendant dans le processus d’appel public à l’épargne.

La plateforme numérique devrait faciliter l'accès aux informations et données d’appel public à l’épargne pour les acteurs du marché régional et mettre à leur disposition des informations fiables en temps réel. La solution numérique permettra en outre d’automatiser le processus opérationnel relatif à la phase de souscription, pour disposer en temps réel, des registres d’allocations les plus fiables et réduire au maximum la période d’immobilisation qui précède leur inscription dans les livres du Dépositaire central/Banque de règlement.

Pour Mme Akin-Olugbade, « ce projet sera mis en œuvre à un moment opportun, où la plupart de nos pays membres régionaux, y compris ceux de l’Union monétaire ouest-africaine, cherchent à stimuler la relance post-Covid-19. Le soutien de la Banque africaine de développement par le biais de ce don aidera à mobiliser des ressources supplémentaires et à soutenir les efforts des économies de l’Union ».

« La mise en œuvre de ce projet de numérisation des opérations d’appel public à l'épargne sur notre marché, va faciliter l’accès des investisseurs, surtout particuliers, à nos produits à travers un mécanisme de souscription automatisé, transparent et sécurisé. Le Dépositaire central/Banque de règlement se réjouit d’être partie prenante à cette évolution technologique majeure qui vise à accélérer le développement du marché financier régional de l’Union monétaire ouest-africaine », a déclaré Edoh Kossi Amenounve, directeur général du Dépositaire central/Banque de règlement.

Le Dépositaire central/Banque de règlement a été créé en 1996. Il est le seul dépositaire central et banque de règlement pour le marché financier régional de l'Union monétaire ouest-africaine. Le marché financier régional de l’Union monétaire ouest-africaine est un modèle réussi de marché financier régional pleinement intégré. Le Conseil régional de l'épargne publique et des marchés financiers (l'autorité de régulation du marché financier de l’Union monétaire ouest-africaine), la Bourse régionale des valeurs mobilières (la bourse régionale de l’Union monétaire ouest-africaine) et le Dépositaire central/Banque de règlement, sont les structures centrales du marché financier régional, une composante clé du système financier régional. Il joue un rôle important en tant que source complémentaire de monnaie locale et de financement à long terme pour les économies de l'Union monétaire ouest-africaine qui regroupe les huit pays de la zone franc d’Afrique de l’Ouest (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée-Bissau, Mali, Niger, Sénégal et Togo).

www.afdb.org