AFD finance le projet « Pour Elles » par une subvention de 12 millions d’euros en RDC.
09-11-2022 07:33:00 | by: Marlene Mutimawase | hits: 1381 | Tags:

Signature entre le ministre des Finances et le groupe Agence française de développement (AFD), le programme « Pour Elles : appui aux femmes entrepreneures » contribue à l’autonomisation économique des femmes en République démocratique du Congo (RDC). Il soutient les initiatives entrepreneuriales portées par les femmes et appuie l’écosystème public-privé congolais qui les accompagne.

« Les candidates retenues seront sélectionnées par un appel à projets. Ces projets mobiliseront au maximum l’expertise locale des acteurs congolais déjà actifs autour de l’entrepreneuriat féminin », a expliqué le ministre congolais des Finances, Nicolas Kazadi. « Nous comptons sur l’écosystème présent en RDC pour accompagner de manière concrète et impactante les femmes porteuses de projets entrepreneuriaux », a déclaré pour sa part Bruno Aubert, ambassadeur de France en RDC. 

En mobilisant 12 M€ de subvention sur 4 ans, ce projet est destiné à apporter un accompagnement financier et technique à plus de 1 200 femmes entrepreneures dans les provinces de Kinshasa, Kikwit et Bukavu, en ciblant prioritairement des initiatives à fort potentiel de changement d’échelle.

« Plus des trois quarts de l’enveloppe de ce projet sont mobilisés pour accompagner les femmes entrepreneures dans leur développement et leur accès au financement, en tenant compte de l’ensemble des barrières qui les entravent », souligne Safia Ibrahim, directrice de l’agence de Kinshasa de l’AFD.

Les femmes entrepreneures, au-delà des difficultés immédiates identifiées pour développer leur entreprise en RDC, font face à des barrières structurelles liées à leur genre. Le programme Pour Elles approche de manière systémique ces enjeux et propose des accompagnements qui leur sont adaptés. 

Il permettra également d’appuyer les acteurs publics-privés congolais mobilisés autour de l’entrepreneuriat des femmes, que ce soient les ministères, les agences, les incubateurs, réseaux de femmes entrepreneures, pour améliorer leur offre de services auprès des femmes. Le projet valorisera des « success stories » autour de l’entrepreneuriat féminin afin de sensibiliser et promouvoir des modèles de femmes entrepreneures.

 « Il s’agit de renverser les stéréotypes et clichés entourant les femmes en réaffirmant leur rôle et potentiel dans l’économie congolaise », explique Julia Pantigny, référente entrepreneuriat à l’AFD.  

Pour répondre à la requête conjointe du ministère du Genre, de la famille et de l’enfant (MGFE), et du ministère l’Entrepreneuriat, des petites et moyennes entreprises (MEPME), ce projet, co-construit avec l’ensemble des parties prenantes congolaises, implique aussi Expertise France pour une durée de 4 ans.

« Expertise France mobilisera, aux côtés du ministère du Genre, de la famille et de l’enfant et du ministère de l’Entrepreneuriat, des petites et moyennes entreprises, l’écosystème entrepreneurial congolais et des pools d’experts dédiés, afin de démultiplier l’impact des actions auprès des bénéficiaires et assurer un ancrage auprès des acteurs institutionnels, du secteur privé et de la société civile », assure le directeur général d’Expertise France, Jérémie Pellet. 

Proparco, la filiale du groupe AFD dédiée au secteur privé, pourra accompagner cette initiative via l’octroi de garanties aux institutions financières, notamment les garanties EURIZ qui visent à encourager le financement des PME dans des secteurs d’activité et segments à fort impact de développement (dont les PME détenues ou dirigées par des femmes), en offrant une couverture pouvant aller jusqu’à 70% du montant des prêts octroyés par les banques.

www.afd.fr